Saison 2

La marche et les paraplégiques avec Grégoire Courtine

Écouter l'émission au format mp3

 Télécharger ce document (33.3 Mo)


Grégoire Courtine est un jeune chercheur en neurophysiologie. Une thèse sur la marche humaine l’a mené jusqu’à Los Angeles où il tente aujourd’hui de faire remarcher des singes dont la moelle épinière a été lésée. Lorsque l’on marche, notre cerveau envoie des messages nerveux aux muscles via la moelle épinière. Les muscles activés se contractent ou se relachent et permettent ainsi de mouvoir notre squelette. Lorsque la moelle épinière est lésée, l’information nerveuse est "stoppée" et ne peut plus atteindre les muscles, les membres sont paralysés. Selon la localisation de la lésion, on parle de paraplégie ou de tétraplégie. Pour traiter la paraplégie, plusieurs stratégies ont été envisagées. Grégoire travaille sur l’une d’entres elles : la thérapie génique. Cette technique consiste à injecter au niveau de la lésion, des cellules modifiées génétiquement qui produisent des substances favorisant la croissance des nerfs. Débat sur l’expérimentation animale et sur la recherche aux Etats-Unis.


Du même auteur

Dans la rubrique Les chercheurs

Le cerveau en mouvement

Juin 2012 : Retrouvez Grégoire Courtine dans project-rewalk


« Dès mon enfance, la science et la recherche furent une source intarissable de fascination. Mes espoirs sont donc comblés puisque mon travail de recherche me conduit dans les tréfonds du plus formidable des inconnus : le cerveau. Ce merveilleux organe produit par la nature et qui nous permet de toucher, voir, goûter, sentir, entendre, bouger, parler, réfléchir et.... Aimer. »

Dans la rubrique Le Microscope et la Blouse