Saison 2

La représentation de l’histoire par le cinéma historique Roumain, sous Ceaucescu avec Aurélia Vasile

Écouter l'émission au format mp3

 Télécharger ce document (30.4 Mo)


Aurélia Vasile est chercheuse en histoire contemporaine aux universités de Bourgogne et de Bucarest, en Roumanie. Elle a suivi des études d’histoire à Bucarest. Sa passion pour le cinéma l’a guidée vers un sujet de thèse qu’elle a elle-même proposé à ses professeurs : "La représentation de l’histoire dans le cinéma historique roumain sous Ceausescu." Pour analyser ses films, Aurélia s’appuie sur les méthodes des critiques de cinéma, des sémiologues (analyse des sons, des couleurs, du cadrage…), et apporte son regard d’historienne en étudiant le contexte.

Sémiologie : n. f. –1752 du grec sêmeion (= signe). Science qui étudie les systèmes de signes (langues, codes, signalisation…)

Aurélia analyse des films réalisés dans un contexte particulier, celui de la dictature. Celle-ci fut instaurée en 1965 avec l’arrivée de Ceausescu à la présidence du parti communiste. Il s’installe alors un régime autoritaire basé sur le culte de la personnalité.

Les films roumains historiques se veulent être une reconstitution exacte de l’histoire. Mais, Aurélia montre pourtant que les films détourneraient l’histoire au profit de l’idéologie du pouvoir en place.

Pour mieux définir le contexte dans lequel ces films ont été réalisés, Aurélia se plonge dans les archives de Bucarest.


Du même auteur

Dans la rubrique Les chercheurs

L’histoire revue par le cinéma

« Le film de fiction, historique ou non, révèle davantage d’informations sur l’époque à laquelle il a été produit, que sur l’époque qu’il représente. »